Le harcèlement scolaire m’a détruite à petit feu

Le harcèlement scolaire m’a détruite à petit feu

Pendant mes deux dernières années de collège et mes deux années de lycée, j’ai subi du harcèlement scolaire…

Voici mon témoignage :

Tout a commencé à mon entrée en 4ème, je venais d’arriver dans un nouveau collège pour intégrer une classe de SEGPA vu qu’il n’y en avait pas dans le collège ou j’étais avant. Dès le premier jour, j’ai été victime de moqueries de la part d’un groupe de trois filles qui ont ensuite entrainé toute la classe mais ce sont surtout ces filles qui m’ont le plus harcelé jusqu’à la 3ème. De plus, c’était des filles qui étaient populaires dans le collège, elles trainaient avec pas mal de monde, ce qui fait qu’elles ont aussi entrainé d’autres personnes des autres classes à me harceler. Les moqueries ont tout de suite été sur le physique. À l’époque j’avais beaucoup d’acné et j’étais en pleine période de puberté donc je n’étais pas encore « formé » les moqueries ont donc commencé par rapport à mon acné et mon corps.

Boutonneuse, sorcière, va te refaire la face, c’est Halloween tous les jours avec toi et j’en passe…

Les moqueries se sont poursuit ensuite par rapport à ma tenue vestimentaire car je ne m’habillais pas à la mode et pas avec de la marque.

En cours, pour les travaux de groupe, j’étais toujours la personne avec qui on ne voulait pas être, on me balançait des projectiles dans la figure, on fouillait dans mes affaires quand j’avais le dos tourné, il y avait souvent du matériel qui disparaissait de ma trousse et de mon sac, il y a même des fois où je retrouvais mes affaires dans la poubelle de la classe. On me mettait même des objets dégueulasses dans mes affaires. Comme par exemple une fois, je suis rentré chez moi et j’ai trouvé un tampon usagé dans ma capuche. En récréation et au self j’étais toujours toute seule car je n’avais pas d’amis, il y a même des fois ou je me cachais dans les toilettes pendant la récréation pour ne pas qu’on viennent m’embêter

À un moment donné j’ai décidé d’aller en parler au directeur dans l’espoir que le harcèlement cesse. Le groupe de filles a été convoqué et ont eu un avertissement. A la suite de ça, je pensais que ça allait s’arrêter sauf qu’au contraire ça n’a fait que s’empirer au fil des mois.

Mes parents on finit par prendre rendez-vous avec moi auprès du directeur pour se plaindre sauf qu’au final le directeur nous a dit que c’était moi qui ne voulais pas m’intégrer à la classe car j’étais timide et que s’il me harcelait c’était pour que je vienne vers eux… En gros tout ce qui m’arrivait c’était limite de ma faute et en lisant plusieurs témoignages j’ai pu remarquer que les chefs d’établissement disait toute la même chose aux victimes…

En 3ème, je me suis créer un compte Facebook et malheureusement les filles de ma classe ont réussi à le trouver et depuis, je recevais des messages de moqueries, d’insultes ainsi que des menaces de mort. Je recevais même des menaces de leurs copains et amis. Je suis donc retourner me plaindre chez le directeur, les filles ont de nouveau été convoqué avec des garçons de ma classe qui me harcelais aussi. Le directeur leur a donné une heure de colle et deux jours d’exclusion. On a fini par me coincer dans un coin de la cour pour me taper et me cracher dessus car je les avais dénoncé et qu’à cause de moi il était sanctionné. On m’incitait à me suicider et que si je mourrais « ça serait trop bien » et que mes parents auraient dû me tuer à la naissance…

Les filles ont fini par s’attaquer à mes parents en colportant des rumeurs très grave à leur sujet dans le collège.
Comme par exemple : elles ont été dire que mon père avait fait de la prison pour de la pédophilie et que ma mère était une prostitué.

Un jour, j’en ai eu marre, j’ai donc finit par fuguer du collège, la CPE à téléphoner à mes parents pour leur prévenir que j’avais fugué et qu’il n’avait pas pu me rattraper. C’est mes parents qui m’ont récupéré le long de la route dans la ville voisine. Ils ont de suite était au collège pour leur dire qu’ils m’avaient retrouvé mais surtout pour aller hurler et taper du poing sur la table. Malheureusement ça n’a pas changé grand-chose. J’ai donc supporté tout ce harcèlement jusqu’à la fin de l’année.

Aujourd’hui âgé de 25 ans, ce harcèlement a malheureusement laissé des traces. J’ai perdu confiance en moi, j’ai également énormément de mal dans les relations avec les autres, qu’elle soit professionnelle, amicale et sentimentale. Je me méfie beaucoup des gens. J’ai du mal à me faire des amis et faire des rencontres sentimentales. Ça m’a également rendu beaucoup plus timide/réservée.

Si vous êtes victime ou témoin de harcèlement scolaire, ne rester surtout pas dans le silence, parlez-en au personnel de l’établissement scolaire ou à un proche ou amis. Pour les témoins, il est utile de rappeler que ne pas agir, c’est aussi cautionner.  Le harcèlement est considéré comme un délit.

Alicia
Alicia

Find me on: Web | Twitter | Instagram | Facebook

Partager:

Laisser un commentaire


Looking for Something?